• Je me souviens....

    Je me souviens....

     

    Je me souviens, lorsque l'on rigolait pour un rien
    Je me souviens, qu'avec elle je me sentais bien
    J'aimais bien la façon dont on plaisantait,
    J'aimais quand nous étions assises à côté

    Ses heures que nous passions à parler, à se confier, à rigoler
    Ses larmes qu'elle a séchées,
    Quand j'allais mal,
    C'est elle qui me remontais le moral
    C'était ça notre amitié...

    Un parfum de douceur,
    Un ciel au couleur de l'été
    Pour réchauffer nos cœurs,
    Elle était comme une sœur

    Je restais toujours avec elle,
    Elle, qui était si belle
    Je raffolais de nos délires,
    J'admirais son sourire

    Mais surtout j'adorais son rire,
    Ce rire qui me procurait de la joie
    Je l'appréciais à chaque fois,
    Je l'adorais plus que moi...

    Faisant mes devoirs,
    J'ai son sourire en mémoire

    Mais que nous est-il arrivé?
    Que s'est-il passé?
    Au fond serait-elle vraiment disparue?
    J'ai en face de moi une inconnue...

    Je ne la reconnais pas,
    Et ce comportement qui ne lui ressemble pas
    Serait-ce une image?
    Avant elle était bien plus sage

    Du moins, d'après ce que je savais,
    Cette fille que je connaissais
    Peut-être a-t-elle perdu l'esprit?
    Peut-être a-t-il sombré dans la noirceur de la nuit?

    Mais pourquoi ai-je fait ces erreurs?
    On serait sûrement encore amie à cette heure...
    Je sais que cela est de ma faute,
    J'ai mis la barre bien trop haute

    A présent il n'y a que des regrets,
    Oui car je l'ai abandonné...
    J'aurai dû réfléchir,
    Avant d'agir...

    Par moment, je me pose des questions,
    Que serait le présent
    Sans nos mauvaises actions,
    Il serait probablement plus satisfaisant

    Si elle savait comme je m'en veux,
    Si elle savait comme j'aimerai qu'on soit toute les deux
    Comme avant,
    Comme au bon vieux temps...

    Mais il est trop tard pour avoir des remords,
    Je sais très bien que j'ai eu tord
    Cela m'aura servis de leçon,
    Je ne partirai plus de cette façon

    Je n'abandonnerai plus mes amis,
    Pour être avec un abruti, c'est fini...

    Je me rappelle,
    Qu'aller au lycée avec elle,
    C'était essentiel,
    Elle, qui était une amie exceptionnelle,
    Pourquoi ses erreurs qui ont noirci le ciel?

    Et nos sortis en ville,
    Cela me faisait sortir de ma coquille
    Au mois de janvier,
    Ce cours de sport avec elle fut le dernier
    L'entorse à mon doigt,
    N'était que le reflet de mon désarroi

    Les semaines qui ont suivis,
    Ne m'ont vraiment pas ravi
    Aller au lycée sans elle,
    N'était qu'une route accidentelle

    Marcher seule dans ses couloirs,
    A arpenter dans le noir
    N'apercevant plus son regard,
    Je ressentais juste le désespoir...
    Mes souvenirs d'elle resteront dans ma mémoire

    Au fond serait-elle vraiment morte?
    Comme les feuilles, que le vent emporte...
    Ce poème rimé,
    Mes souvenirs emmêlés

    Si un jour on me demande "Qui est cette fille sur ta photo?"
    Alors je prendrai les plus jolis mots
    Afin de répondre quelle personne fut dans le temps,
    Mon amie d'antan,
    Mon amie que j'aimais tant...