• Dans le jardin de mon coeur (Merci de ne prendre)

    Dans le jardin de mon coeur

    J'ai plein de belles semences

    Que je veux garder à mon gré ensemencer

    Pour m'apporter du bonheur.

    Elles sont de toutes les couleurs

    Mais ne sont pas pareilles

    Jolies fleurs aux pétales dorés

    Qui viennent me réconforter

    Je me ferme les yeux et tu m'accompagnes

    Je parcours ce jardin si plein de sourires

    Que j'ai emmagasinés, pour pouvoir Revenir cueillir ce que j'ai besoin

    Pour pouvoir prendre l'essentiel

    Qui fait de ma vie un soleil

    Couleur parfois de miel

    Et sur chaque fleur se rajoute

    Tant de bienfaits de joies

    Que j'accumule à chaque jour

    Alors en tout temps je peux venir

    Dans le jardin de mon coeur

    Puiser de l'amour...

    Puiser du soutien et me faire du bien

    J'ai des semences si rares

    Croisement d'amitié et de complicité

    Que je viens partager avec vous

    Mes fleurs ne meurent jamais

    Elles sont éternelles...

     


  • Rever (Ne pas prendre merci)

     

    Rêver c'est oublier la réalité

    En se donnant un moment de liberté

    Rêver c'est dire non à l'impossible

    Mais aussi atteindre ce qui est inaccessible.

    Rêver c'est inventer des roses

    Quand dans la vie il n'y a pas grand chose

    Rêver c'est se promener dans son jardin secret

    Aussi sereinement qu'un roitelet.

    Rêver c'est se créer un monde à soi Illuminé par un soleil de joie

    Rêver c'est toucher la beauté

    Mais aussi émouvoir sa sensibilité

    Rêver c'est broder un poême

    Avec la soie d'un "Je t'aime"

    Sur le ciel de son coeur

    Pour le donner à toutes les douleurs.

    Rêver c'est savoir se mentir

    Et transfigurer la souffrance en plaisir

    Rêver c'est pénétrer dans un autre univers

    Où l'on ne voit ni tristesse ni enfer ...

     


  • Je me souviens....

     

    Je me souviens, lorsque l'on rigolait pour un rien
    Je me souviens, qu'avec elle je me sentais bien
    J'aimais bien la façon dont on plaisantait,
    J'aimais quand nous étions assises à côté

    Ses heures que nous passions à parler, à se confier, à rigoler
    Ses larmes qu'elle a séchées,
    Quand j'allais mal,
    C'est elle qui me remontais le moral
    C'était ça notre amitié...

    Un parfum de douceur,
    Un ciel au couleur de l'été
    Pour réchauffer nos cœurs,
    Elle était comme une sœur

    Je restais toujours avec elle,
    Elle, qui était si belle
    Je raffolais de nos délires,
    J'admirais son sourire

    Mais surtout j'adorais son rire,
    Ce rire qui me procurait de la joie
    Je l'appréciais à chaque fois,
    Je l'adorais plus que moi...

    Faisant mes devoirs,
    J'ai son sourire en mémoire

    Mais que nous est-il arrivé?
    Que s'est-il passé?
    Au fond serait-elle vraiment disparue?
    J'ai en face de moi une inconnue...

    Je ne la reconnais pas,
    Et ce comportement qui ne lui ressemble pas
    Serait-ce une image?
    Avant elle était bien plus sage

    Du moins, d'après ce que je savais,
    Cette fille que je connaissais
    Peut-être a-t-elle perdu l'esprit?
    Peut-être a-t-il sombré dans la noirceur de la nuit?

    Mais pourquoi ai-je fait ces erreurs?
    On serait sûrement encore amie à cette heure...
    Je sais que cela est de ma faute,
    J'ai mis la barre bien trop haute

    A présent il n'y a que des regrets,
    Oui car je l'ai abandonné...
    J'aurai dû réfléchir,
    Avant d'agir...

    Par moment, je me pose des questions,
    Que serait le présent
    Sans nos mauvaises actions,
    Il serait probablement plus satisfaisant

    Si elle savait comme je m'en veux,
    Si elle savait comme j'aimerai qu'on soit toute les deux
    Comme avant,
    Comme au bon vieux temps...

    Mais il est trop tard pour avoir des remords,
    Je sais très bien que j'ai eu tord
    Cela m'aura servis de leçon,
    Je ne partirai plus de cette façon

    Je n'abandonnerai plus mes amis,
    Pour être avec un abruti, c'est fini...

    Je me rappelle,
    Qu'aller au lycée avec elle,
    C'était essentiel,
    Elle, qui était une amie exceptionnelle,
    Pourquoi ses erreurs qui ont noirci le ciel?

    Et nos sortis en ville,
    Cela me faisait sortir de ma coquille
    Au mois de janvier,
    Ce cours de sport avec elle fut le dernier
    L'entorse à mon doigt,
    N'était que le reflet de mon désarroi

    Les semaines qui ont suivis,
    Ne m'ont vraiment pas ravi
    Aller au lycée sans elle,
    N'était qu'une route accidentelle

    Marcher seule dans ses couloirs,
    A arpenter dans le noir
    N'apercevant plus son regard,
    Je ressentais juste le désespoir...
    Mes souvenirs d'elle resteront dans ma mémoire

    Au fond serait-elle vraiment morte?
    Comme les feuilles, que le vent emporte...
    Ce poème rimé,
    Mes souvenirs emmêlés

    Si un jour on me demande "Qui est cette fille sur ta photo?"
    Alors je prendrai les plus jolis mots
    Afin de répondre quelle personne fut dans le temps,
    Mon amie d'antan,
    Mon amie que j'aimais tant... 


  • Kit De PinkParadox "Pumpkin Moka

    ( clic sur le blinkie pour accéder au site )

    Tube © Alex_Prihodko "Nicole "

    Que vous trouverez içi

    http://picsfordesign.com/en/catalogue/id_112431_nicole.pix

     

    Le silence.....

     

    Le silence est comme une autre peau

    Les mots la blessent comme des couteaux

    Elle se cache, se morfond, se replie,

    ELle ne comprend plus ce qu'est la vie

    Elle doit se battre chaque jour

    Défendre son existence pour toujours

    Elle perd sa force et son courage Son coeur bouillonne de rage

    Elle se noie dans ses propres pleurs

    Envahit par tellement de douleurs

    Tout ce qu'elle souhaite c 'est oublier

    Mais son destin demeure tristement inachevé

    Comment ne pas perdre l'envie de se battre

    Elle n'espère plus de miracle

    Comment ne pas se laisser couler

    Face à cette dure réalitée...

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique