•  

    La Nature t'attend dans un silence austère ;

    L'herbe élève à tes pieds son nuage des soirs,

    Et le soupir d'adieu du soleil à la terre

    Balance les beaux lys comme des encensoirs.

    La forêt a voilé ses colonnes profondes,

    La montagne se cache, et sur les pâles ondes

    Le saule a suspendu ses chastes reposoirs.

    Le crépuscule ami s'endort dans la vallée,

    Sur l'herbe d'émeraude et sur l'or du gazon,

    Sous les timides joncs de la source isolée

    Et sous le bois rêveur qui tremble à l'horizon,

    Se balance en fuyant dans les grappes sauvages,

    Jette son manteau gris sur le bord des rivages,

    Et des fleurs de la nuit entrouvre la prison.

    Il est sur ma montagne une épaisse bruyère

    Où les pas du chasseur ont peine à se plonger,

    Qui plus haut que nos fronts lève sa tête altière,

    Et garde dans la nuit le pâtre et l'étranger.

    Viens y cacher l'amour et ta divine faute;

    Si l'herbe est agitée ou n'est pas assez haute,

    J'y roulerai pour toi la Maison du Berger.

    Elle va doucement avec ses quatre roues,

    Son toit n'est pas plus haut que ton front et tes yeux

    La couleur du corail et celle de tes joues

    Teignent le char nocturne et ses muets essieux.

    Le seuil est parfumé, l'alcôve est large et sombre,

    Et là, parmi les fleurs, nous trouverons dans l'ombre,

    Pour nos cheveux unis, un lit silencieux.


  •  

     

    Ne fermez pas votre porte
    Laissez entrer ces mots
    de douceur , de bonheur.
    Là où se trouve l'amitié
    il n'y a pas de jalousie
    Il y a des mots de tendresse
    Ces mots qui touchent
    Simples sans haine
    Laissez parler vos coeurs
    Quand on pense que la vie
    Peut a chaque instant
    S'arrêter sans prévenir
    Le temps passe
    Il ne reviendra jamais
    Pas facile le chemin de la vie
    Mais tellement beau
    Et quand l'amitié vient
    Gardez la dans vos coeur


  • Derrière, il se cache toujours de la tristesse...

     

     

    Derrière ce sourire trompeur,
    Se cache beaucoup de malheur, 
    Derrière ces yeux brillant,
    Se cache des coulés de larmes abondants, 
    Derrière cet homme rêveur, 
    Se cache un homme sans coeur,
    Chaque journée, je me retiens de pleurer,
    Chaque journée, je me retiens de m'éfondrer, 
    Chaque soirée, je ne cesse de pleurer,
    Chaque soirée, j'essaye d'oublier,
    Oublier cette souffrance , 
    Ce jour la, il me manqué de la chance,
    Je dois arrêter d'y penser, et ne surtout pas abandonner, 
    Sinon , tous mes efforts seront gâchés,
    J'ai cru que j'allais en finir,
    Et que j'allais enfin partir,
    Mais quelques heures après, 
    J'ai vu que l'on m'avait sauvé,
    Qu'est que ça aurait été moche, 
    De quitter mes proches, 
    Sans raison ni explication...
    Voici les mots que j avais sur le coeur,
    Mais depuis longtemps j'avais peur,

    Maintenant ces souvenirs sont du passé , 
    Et je suis sur le point de les oublié, et de continuer,
    A rire et sourire !! 


  •  

    Quand la nuit arrive

    A la croisé de la solitude et du silence

    Fatigué d'érrance

    Se rencontrent la nuit et le froid

    En silence

    Sur mes rives

    Moi dans la route de la vie j'avance

    Et cherche mes frontiéres

    Attentive à ne pas prendre mes voies

    Des tours et des détours j'en n'ai fait

    Pour se croisement toujours éviter

    La solitude m'accompagne en alliée

    Mais le silence veille

    Esseulé avec les ombres

    Qui se jettent  sur moi

    Mais a travers mes écrits ou mes poémes

    La solitude et en moi

    Elle me prend dans ses bras

    Son coeur semble de pierre

    Elle me reconnait

    Elle me guette

    Ainsi les heures me fuient

    Sans m'apportée bonheur

    Et ceux jusqu'a l'aube d'un jour nouveau

    Je rassemble toute mes forces

    Pour que le jour suivant

    La solitude ne vient pas 

    Pour regarder se lever un jour nouveau.....

    Sans la solitude,sans se sentir seule

    Parmis tant d'amis,

    Je me sens seule démunie,inexistante,vide

    Mais la solitude me guette

    Elle est là,elle me prend toute mon énergie

    Et au fil des jours,elle est devenue mon amie,

    Avec elle je poursuis ma vie......

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique