• Mon Réve

     

    Lorsque la nuit descend
    et que la lune se lève,
    dans mon coeur d'enfant
    je fais le plus beau des rêves.

    Je vous donne un nouveau pays
    où le ciel serait bleu.
    Plus douce serait la nuit,
    le soir, auprès du feu.

    Je vous ai fait un bouquet d'étoiles
    qui embellira votre toit
    pour que dans la nuit sans voile
    vous chantiez près d'un feu de joie.

    Je vous ai donné un morceau de lune
    pour éclairer votre horizon,
    j'ai demandé au vent de la dune
    de vous porter mes chansons.

    Il y a une rivière
    dont l'eau pure et claire
    coule lentement vers la mer
    comme une douce prière.

    Je vous ai fait une montagne
    pour que vous puissiez contempler
    là-bas dans la campagne
    les merveilleux champs de blé.

    Je voulais vous donner un pays
    je ne l'ai point trouvé;
    je me suis réveillé dans mon lit,
    sans doute, j'avais rêvé.

    Ce pays c'est le mien
    c'est aussi le vôtre.
    Il nous appartient,
    ce sera toujours le nôtre.

    Dans la douceur de la brise
    je marcherai sur la grève
    sous les étoiles qui me grisent
    pour ne pas briser mon rêve.